[AG] AGO 2012 : bilan moral de l'association Debian France

Carl Chenet chaica at ohmytux.com
Sam 31 Mar 13:19:45 UTC 2012


Bonjour à tous,

Pour commencer ce bilan moral, je souhaite rappeler les valeurs qui nous
réunissent, comme elles sont énoncées dans nos statuts.

L'association se donne pour buts la promotion et l'aide au développement
du Projet Debian, des systèmes d'exploitation libres issus du Projet
Debian ainsi que des Logiciels Libres en général. L'Association vise
également à regrouper l'ensemble des contributeurs francophones au
Projet Debian : développeurs, traducteurs, utilisateurs, etc.

L'association Debian France a été présente à différents événements du
Libre de la fin de l'année 2010 à aujourd'hui :

- JM2L 2010
- BSP Boulogne-Billancourt 2010
- Apéro forum Andesi - Debian France 2011
- Solutions Linux 2011
- BSP Paris Avenue d'Italie 2012

Nous serons également présents à l'édition Solutions Linux de cette année.

Côté administratif, l'association a changé de président fin 2010, la
transition a correctement été effectuée dans des délais raisonnables, à
l'exception de la redomiciliation de l'association. En effet cette
dernière étant de droit Alsace-Lorraine et non pas une association de
loi 1901, la simple redomiciliation au domicile du nouveau président
n'était pas possible car je n'habite pas en zone Alsace-Lorraine. Nous
avons donc étudié les différentes solutions possibles : possibilité d'un
"transfert", fermeture/réouverture en loi 1901 ou transfert chez un
membre de l'association présent en zone Alsace-Lorraine. Cette dernière
solution a été retenue et a été approuvée au cours d'un vote par le
conseil d'administration de l'association, étant la plus simple à mettre
en oeuvre et la moins risquée compte tenue de l'historique des conflits
avec l'administration française que Debian France a connus.

J'en profite pour remercier chaleureusement Xavier Oswald pour son offre
de domiciliation de l'association. Il nous reste pour clôre ce sujet à
ratifier la nouvelle domiciliation au cours de cette assemblée.

Autre épreuve l'année dernière, un particulier souhaitant voir retirer
un e-mail posté de lui-même sur les listes de diffusion françaises du
projet Debian (et non pas les listes de diffusion de l'association, la
précision est importante) a demandé à la CNIL de nous faire retirer ces
messages. Le précédent président Julien Blache était déjà intervenu
auprès des administrateurs des listes de diffusion françaises du projet
Debian pour faire retirer l'e-mail concerné dans une volonté
d'apaisement. Malheureusement des bots avaient répliqué les messages
publiés sur les listes de diffusion françaises du projet Debian et la
CNIL nous a donc contacté pour que nous fassions retirer les messages
restants. Ma réponse à la CNIL a été claire : l'association Debian
France n'a aucun lien légal avec les administrateurs des listes de
diffusion du projet Debian en France - les messages avaient de toute
façon déjà été retirés - et surtout aucun lien avec les organismes ayant
répliqués les archives de ces listes de diffusion. Suite à ma réponse à
leur injonction, l'affaire semble réglée.

Je tiens à remercier Julien Blache, précédent président de
l'association, pour l'aide et les précisions qu'il m'a apportées dans
cette affaire.

Voici donc les principaux événements arrivés à l'association Debian
France depuis la dernière assemblée générale ordinaire.

Merci aux personnes ayant adhérées depuis la dernière assemblée générale
ordinaire ou renouvelées leur adhésion, l'association Debian France vit
avant tout par l'activité de ses membres. Nous sommes passés de 19 à 26
membres entre les deux assemblées générales ordinaires avant l'appel au
renouvellement des cotisations, appel qui a porté cette année le nombre
des adhérents actifs à 43.

Merci également aux généreux donateurs de l'association, leurs dons sont
évidemment très appréciés.

Les sujets mis à l'ordre du jour et rappelés par le secrétaire de
l'association Julien Cristau sont importants pour l'activité et le
devenir de l'association Debian France. L'organisation d'une
Mini-Debconf nous permettrait de mettre en avant le projet Debian à
travers un événement dédié et la réunion de nombreux développeurs,
contributeurs et utilisateurs, comme ce fut le cas en 2010. Debian
France comme "Debian Trusted Organization", sujet évoqué récemment mais
aussi à l'assemblée générale ordinaire précédente, renforcerait
l'association dans son rôle de représentante du projet Debian en France.
Ces deux points seront discutés pendant cette semaine de discussion.

Ceci étant mon premier bilan moral, n'hésitez pas à poser des questions,
à demander des compléments d'informations ou à mettre en avant des
points que j'aurais oublié de traiter.

Cordialement,
Carl Chenet


More information about the Ag mailing list